"L'implication de la Chine au Népal atteste du rôle qu'elle compte tenir à l'international"

le
0
L'aide de la Chine au Népal après le séisme est estimée à une dizaine de millions de dollars.
L'aide de la Chine au Népal après le séisme est estimée à une dizaine de millions de dollars.

Le Point.fr : Très peu d'informations circulent sur le bilan des victimes tibétaines du séisme népalais. On parle de 100 morts et de 200 000 personnes affectées ? Serge Koenig* : Il est difficile de donner des chiffres précis parce que le recensement de ces populations éparpillées dans l'Himalaya n'est pas systématique et que les Tibétains chinois et les sherpas népalais cohabitent, troquent, échangent en permanence dans ces zones frontières sino-népalaises parsemées de cols. Les zones chinoises les plus touchées sont les districts de Kyirong et de Nyalam. C'est là que passe la fameuse route Katmandou-Lhassa avec sa ville frontière de Zhangmu, à 120 kilomètres de Katmandou. C'est le passage routier himalayen le plus fréquenté avec près d'un demi-million d'entrées-sorties de frontaliers chaque année, quelque 60 000 touristes, et des centaines de camions de marchandises chaque jour. Zhangmu est un hameau tropical commerçant jalonné de bazars en tous genres suspendu à 2 300 mètres sur le versant sud où a sévi le séisme. Cette zone-là a été frappée de plein fouet : à ma connaissance 25 décès, un millier de maisons effondrées, des milliers d'autres endommagées dont quelques dizaines de monastères. En tout cas, les habitants ont été relogés notamment à Tingri et Xigatse. Aujourd'hui, la circulation sur cette route frontière a déjà été rétablie. Il faut dire que les Chinois sont généralement très efficaces....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant