L'impasse politique en Belgique exaspère Flamands et francophones

le
0
À Bruxelles, la «marche de la honte» a réuni plus de 30 000 manifestants.

La classe politique belge peut se faire du souci. Dans un geste de défiance sans précédent, plus de 30 000 Bruxellois, flamands et wallons ont lancé dimanche une marche «de la honte» afin de dénoncer l'irresponsabilité de tous les chefs de parti, au 224e jour d'une impasse politique qui laisse la Belgique sans direction ni premier ministre confirmé.

«Nous voulons un gouvernement ! C'est la démocratie qui est trompée lorsque les partis vont à la pêche aux voix et laissent ensuite tomber l'électeur et le pays au milieu du gué», lâche Laurence Guiot, Wallonne de Waterloo venue manifester avec ses enfants plus de sept mois après avoir glissé son bulletin dans l'urne. «Le monde politique et celui des médias s'acharnent à vivre dans un univers qui n'a plus rien à voir avec le nôtre», renchérit le Flamand Floris Willems, arrivé de Gand en famille.

Internet comme catalyseur

Le sentiment d'abandon, voire de trahison était le fil rouge du cortège bon enfant qui

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant