L'impact néfaste de la lumière sur le sommeil

le
0
Plus que le bruit, les lumières parasites et les températures trop élevées la nuit font partie des principaux perturbateurs du sommeil.

Et si le problème du sommeil n'était pas là où on pense? Quand on interroge les Français sur ce qui perturbe le plus leur sommeil, c'est le bruit qui est cité spontanément. Et pour cause, près d'une personne sur trois est gênée par le bruit en semaine ou le week-end. Il y a pourtant deux autres perturbateurs du sommeil qui mériteraient plus d'attention, d'autant qu'ils sont relativement plus faciles à contrôler: la lumière et la température ambiante.

Sans même que l'on en ait conscience, la lumière est un synchroniseur puissant qui recale en permanence notre horloge interne sur le cycle de 24 heures. Elle peut aussi maintenir en alerte notre cerveau, quoique cela devienne plus difficile lorsque l'on est éveillé depuis plus d'une quinzaine d'heures. La fatigue finit par l'emporter. En deçà, l'effet d'alerte est possible ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant