«L'impact économique sera plus important que pour Kobé»

le
0
INTERVIEW - Jean-Pierre Petit préside les ­ Cahiers verts de l'économie . Il analyse les impacts de la crise japonaise sur les marchés mondiaux.

LE FIGARO - Quelles sont les conséquences économiques pour le Japon ?

Jean-Pierre Petit - Contrairement à ce que l'on a cru aux premières heures du tremblement de terre, l'impact sera probablement plus important que celui de Kobé, en 1995, qui avait coûté 10.000 milliards de yens, soit 2,5% du PIB. La région touchée cette fois-ci, au nord-est du pays, pèse 8% du PIB japonais contre 4% pour Kobé, et elle regroupe de nombreuses unités de production automobile et électronique. Mais le plus grave est le risque nucléaire qui a un impact direct sur les ressources énergétiques, puisque le nucléaire assure 25% de la consommation électrique nationale. C'est l'aspect nouveau de cette tragédie dont on mesure encore mal les conséquences même si celles-ci ont tendance à être exagérées par les marchés.

Peut-on envisager un rebond rapide de la conjoncture ?

C'est terrible à dire mais les catastrophes ont toujours un effet de stimulation à court/moyen terme sur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant