L'impact du climat sur la mortalité en hiver

le
0
Le réchauffement n'entraînerait pas de diminution du nombre de victimes lors des grands froids.

C'est une question que l'on peut se poser: va-t-il y avoir moins de morts en hiver du fait du réchauffement climatique?

Certaines études l'affirment. En Europe, il a été estimé que les réductions de la mortalité hivernale pourraient «compenser» les augmentations de la mortalité estivale dues au réchauffement climatique, comme cela a été observé lors de la canicule de 2003. Le Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur le climat) a, de son côté, souligné que le changement climatique pourrait «s'avérer bénéfique et entraîner une baisse de la mortalité associée au froid».

De façon intuitive, on est également tenté de répondre positivement. D'autant qu'il est établi depuis longtemps que, dans les régions tempérées de l'hémisphère Nord, le taux de mortalité est plus élevé durant la période hivernale que durant toute autre période de l'année. Ce n'est pourtant pas si simple, estime toutefois une équipe de chercheurs franco-américaine (Université ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant