L'impact du Brexit sur la croissance US est "négligeable"-FMI

le
0
    WASHINGTON, 12 juillet (Reuters) - Le vote britannique pour 
la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne est certes 
porteur d'incertitude et de risques accrus pour l'économie 
américaine mais il semble pour l'instant avoir un impact 
relativement "négligeable" sur la croissance aux Etats-Unis, a 
déclaré mardi le Fonds monétaire international (FMI). 
    Dans sa revue annuelle de la première économie mondiale, 
l'organisation internationale constate que le résultat du 
référendum du 23 juin a provoqué une hausse du dollar  .DXY  
moins marquée que certains ne le craignaient, de l'ordre de 1% 
en données nominales, et que les marchés actions ont regagné une 
partie des pertes subies juste après le vote.  
    Parallèlement, le repli sur les actifs jugés les plus sûrs 
s'est traduit par une baisse des rendements des obligations 
d'Etat américaines et donc par un recul marqué des taux des 
crédits immobiliers et des prêts aux entreprises.  
    "L'effet net sur la croissance est assez négligeable", a 
conclu Nigel Chalk, chef de mission du FMI pour les Etats-Unis, 
lors d'une téléconférence avec des journalistes. 
    Le FMI a donc maintenu les prévisions de croissance pour les 
Etats-Unis - à 2,2% pour 2016 et 2,5% pour 2017 - publiées à la 
veille du référendum. 
    Si la volatilité des marchés financiers et l'appréciation du 
dollar constituent des risques à la baisse pour l'expansion de 
l'économie américaine, le FMI estime que l'évolution des cours 
du pétrole représente un facteur potentiellement positif.  
    Il juge toutefois que l'éventualité d'une croissance 
potentielle inférieure aux estimations antérieures représente un 
risque à la baisse "plus complexe et plus conséquent", avec la 
possibilité que la croissance des années à venir soit inférieure 
à 2%.  
    "Si cela se vérifiait, cela signifierait que l'économie 
américaine pourrait bientôt se heurter à des contraintes de 
capacités qui freineraient sa croissance et généreraient des 
tensions inflationnistes internes avec des répercussions 
défavorables", dit le rapport du FMI. 
    Le conseil d'administration de l'organisation appelle entre 
autres Washington à augmenter les dépenses fédérales consacrées 
aux infrastructures et à conclure un accord sur une réforme de 
l'immigration fondée sur les qualifications des travailleurs. 
     
 
 (David Lawder; Marc Angrand pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant