L'immobilier va rester cher durant les trois prochaines années

le
20
MaxyM/shutterstick.com
MaxyM/shutterstick.com

(Relaxnews) - D'après une étude menée par le cabinet Xerfi, que ce soit dans le neuf ou dans l'ancien, les prix de l'immobilier devraient se maintenir à un niveau élevé dans les trois ans à venir.

La baisse sensible des prix du logement n'est pas encore pour maintenant. Selon les prévisions des experts de Xerfi qui vient de publier une étude qui s'attache à réaliser un bilan complet de l'immobilier de logement en France pour 2012, et à dégager des prévisions à l'horizon 2015, ils devraient demeurer stables avec un recul de seulement 1,1% en 2013 et 0,4% en 2014.

Du côté du volume des transactions, après le recul de plus de 13% en 2012 qui devrait continuer à fléchir cette année, le cabinet d'études table sur un rebond, mais pas avant 2015. L'explication : en dépit de taux des prêts immobiliers toujours très bas, les ménages n'ont toujours pas la capacité d'acheter.

Et le contexte n'est pas plus favorable pour le neuf, selon cette étude de Xerfi. Même si le PTZ+ a été repensé pour soutenir la demande des ménages, les mises en chantier ne devraient pas dépasser la barre des 400.000 en 2015. Si la tendance devait être à une légère remontée de la construction de logements, le niveau atteint ne suffira pas pour combler le manque de logements et diminuer les prix.

Reste que Xerfi apporte tout de même une touche d'optimisme. Selon ce dernier, 2015 devrait renouer avec une croissance plus dynamique, et une progression du chômage freinée. "L'amélioration de l'environnement économique favorisera le retour de la confiance des ménages et la réactivation des projets immobiliers".

Conséquence : le déficit de logements, la volonté de se créer un capital pour la retraite, ou encore la hausse du nombre des ménages vont à nouveau jouer mécaniquement un rôle moteur pour le marché immobilier.

slh/ls

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5018027 le lundi 18 mar 2013 à 18:29

    [en dépit de taux des prêts immobiliers toujours très bas, les ménages n'ont toujours pas la capacité d'acheter]Traduction : Malgré des taux bas, les aspirations des vendeurs (les prix affichés) sont trop élevés par rapport aux revenus réels des ménages (chercher friggit sur google), plus rien ne se vends. Encore 2/3 ans, une hausse des taux et les prix vont s'effondrer.Ceux qui achètent cher en ce moment sont les derniers d'une chaine de Ponzi.

  • jl-m le lundi 11 mar 2013 à 06:33

    encore un qui a sorti sa boule de cristal!!!!!! on en reparle dans 3 ans.ces gens là vive sur une autre planète, le chomage augmente, les salaires baissent, c'est marrant, ma boule de cristal me dit autre chose.

  • olive2a le vendredi 8 mar 2013 à 12:58

    tout dependra du budget que les français pourront consacrer à l'immobilier. Si ce budget baisse de 50%, les biens immobiliers, même soldés à 50%, resteront toujours aussi chers.

  • ben4you le vendredi 8 mar 2013 à 12:14

    En 2008 Xerfi prévoyait une baisse de 35% et ça ne s'est pas produit alors il vaut mieux ne plus croire à leur prévisions!

  • mfouche2 le vendredi 8 mar 2013 à 11:25

    le type même de propos de pseudo experts. le marché est bloqué , le stock de biens à la vente augmente donc tous les jours, et durée moyenne de vente augmente .la plupart des vendeurs sont, à un terme plus ou moins rapproché, OBLIGES de vendre ( successions, divorce, agrandissement famille, mobilité, pbs d'argent....). La bulle se constitue , et elle va se résorber ou éclater ( baisse progressive ou gadin des prix en qq mois )

  • M9015350 le vendredi 8 mar 2013 à 10:48

    regardez un peu ce qui s'est passé aux US, les prix ont chutté dans certains cas de plus de 50 % alors oui c'est possible ! et même en France...

  • M9015350 le vendredi 8 mar 2013 à 10:45

    La seule question valable sur le marché immo, c'est la façon dont il va baisser: atterissage progressif sur trois quatre ans ou violent suite à une hausse des taux et la -25/-30% en six mois. Perso je penche plus pour la baisse violente au vu de la situation économique desastreus

  • M9015350 le vendredi 8 mar 2013 à 10:42

    alors lire un article comme cela fait peur ! c'est tout simplement n'importe quoi. Cela me rappelle en 2000 certains analystes actions qui pensaient que le marché allait encore grimper ... oups, il est retomber de 60 %.... aie aie ! et bien notez bien moi (pas président, mais ayant du bon sens) je prédis un baisse significative du marche (au moins 25 %) d'ici 2014!

  • M9015350 le vendredi 8 mar 2013 à 10:38

    de la part des banques un durcissement des règles d'obtention des prets (reduction des durée maximum et augmentation des apports perso) qui pour le moment ont été partiellement compensé par une baisse des taux historique. Cette période taux tres bas va un moment ou un autre se finir... et la le marché immo chutera d'un coup ! c'est inevitable malheureusement (ou heureusement !)

  • M9015350 le vendredi 8 mar 2013 à 10:35

    Pour moi, l'aspects "financement bancaires" est de loin le premier levier de cette hausse.Hors depuis quelques mois maintenant, on voit un retour du marché action, une absence complète d'incitation fiscale (et cela ne va pas changer, car le pays n'en n'a plus les moyens ...), MAIS surtout