L?immobilier francilien reste bloqué

le
3
Monkey Business Images/shutterstock.com
Monkey Business Images/shutterstock.com

(Relaxnews) - Quelques soubresauts ont marqué le marché francilien au troisième trimestre selon les Notaires de Paris-Ile-de-France qui ont délivré leur dernière conjoncture immobilière jeudi 28 novembre. Mais il demeure marqué par un statu quo.

Les volumes des ventes des biens en Ile-de-France ont gagné 14% au troisième trimestre 2013 par rapport à la même période un an plus tôt. Mais elle avait été "particulièrement difficile et la plus mauvaise de ces dix-sept dernières années", précise la Chambre des notaires franciliens qui a dévoilé sa note de Conjoncture jeudi 28 novembre. Et ce meilleur trimestre ne rattrape pas les mauvais chiffres du début d'année. De même, les prix des logements anciens connaissent une petite hausse de +1,1% entre les deuxième et troisième trimestres derniers. Mais ce sont les maisons (+2% pendant le trimestre) qui ont tiré vers le haut, la période étant propice au déménagement avant la rentrée scolaire des bambins.

Recherche financements désespérément

En dépit de ces quelques mieux, les notaires observent toujours un marché immobilier francilien "figé et difficile". La faute à des vendeurs encore gourmands, et en tous cas qui ne sont toujours en phase avec les capacités financières des acheteurs potentiels. Mais aussi et surtout à des financements particulièrement difficiles à trouver. Du coup, les notaires tablent sur un prix au mètre carré toujours en léger recul dans la capitale pour atteindre 8.200 euros en fin d'année contre 8.260 euros au troisième trimestre. En petite couronne comme en grande couronne, les appartements s'échangent respectivement 1,3% et 0,7% moins chers en an. Et les valeurs des maisons dans toute l'Ile-de-France qui restent stables ne devraient pas bouger.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Urfee le mardi 3 déc 2013 à 15:17

    Investir pour acheter un bien immobilier locatif . . . mais, il faut pas être bien !!! Quand on regarde la taxation des propriétaires, les avantages faits aux locataires, les lois Dufflot pénalisant les investisseurs, la rétroactivité possible des lois . . . un placement dans l'immobilier a un rendement négatif !!! jusqu'à quand ?

  • fortunos le vendredi 29 nov 2013 à 09:22

    Pitoyable analyse,je n appelle un statut quo une hausse trimestrielle de 1.1%,alors que l'inflation est nulle.Tous ces pleureurs,notamment les agents immobiliers qui nous racnontaient que plus personne ne voulaient de l immobilier ne sont que des purs intoxiqueurs.Cela prouve que de plus en plus de particuliers se passent de leurs services onereux et preferent passer directement chez le notaire!!

  • md24750 le vendredi 29 nov 2013 à 06:24

    Faudrait savoir : ça bloque ou il y a un semblant de léger mieux ? Même les journalistes ne sont pas d'accord entre eux. C'est pas sérieux.