L'immobilier francilien en 3 chiffres

le
0
Agence immobilière. (© Fotolia)
Agence immobilière. (© Fotolia)

36 270 : c’est le nombre de logements anciens vendus de décembre 2015 à février 2016, soit une hausse de 19% par rapport à la même période de l’an dernier. L’activité s’inscrit un peu au-dessus (+4%) de la moyenne de ces 10 dernières années, mais reste à 6% en dessous de la période haute. A noter que la progression a été encore plus élevée pour les appartements (+22%) que pour les maisons (+15%). Parallèlement, le  dynamisme a été plus marqué à Paris et en Petite Couronne qu’en Grande Couronne. Le très faible niveau des taux d’intérêt continue d’encourager les acquéreurs à concrétiser leur projet.

Légère baisse en Ile-de-France

0% : c’est le pourcentage de variation des prix des logements anciens sur un an en Ile-de-France. Cela n’empêche pas, dans le détail, quelques très légers mouvements de baisse (-0.3% pour les appartements en Ile-de-France ou -2,2% en Grande Couronne en un an) ou de faibles hausses (+0,9% dans Paris). En 3 mois, les prix des logements anciens sont aussi restés stables (-0,2%) en Ile-de-France, mais s’adjugent +0,2% après correction des variations saisonnières.

Les prix stagnent au deuxième trimestre

8 000  euros : c’est le prix au m² des appartements anciens à Paris en février 2016. Si l’on se réfère aux avant-contrats, il ne devrait pas évoluer dans les prochains mois (8 010 euros attendu en juin 2016). La variation

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant