L'immobilier fait flamber les prix des maisons de retraite

le
8
Selon le cabinet KPMG, une personne âgée recevant une pension de 900 euros doit déjà débourser 1857 euros en moyenne par an pour son hébergement en établissement.

61 euros par jour, soit 1857 euros en moyenne par mois. C'est ce qui «reste à charge», ce que doit débourser le résident type d'une maison de retraite, à savoir une retraitée recevant une pension de 900 euros par mois, selon une étude publiée ce jeudi par le cabinet KPMG. Toutefois, tous les retraités de France ne sont pas égaux devant les tarifs des maisons de retraite.

«En Ile-de-France, un résident devra payer 2242 euros par mois en moyenne, contre 1819 euros dans les établissements hors Ile-de-France, soit en moyenne 26% de plus que dans les autres régions», précise l'étude menée auprès de 323 établissements publics et privés non lucratifs. Ces chiffres ne prennent pas en compte les aides sociales, comme l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) délivrée par les départements.

Ce grand écart des tarifs dépend directement des prix de l'immobilier, qui compte pour 25% du coût journalier d'un établissement. Pas bon signe pour l'évolution des tarifs des maisons de retraite ces prochaines années. En effet, explique Loïc Ballet, associé à KPMG, «60% des établissements de l'échantillon ont plus de vingt ans, ce qui a conduit un certain nombre d'entre eux à investir lourdement durant ces dix dernières années. La conjonction de ces deux facteurs n'augure pas une baisse du poste immobilier dans la gestion des maisons de retraite pour les années à venir.»

Encadrer les loyers

Pour faire baisser le reste à charge, il faudrait donc que l'État intervienne pour, comme il le fait pour les lycées ou les écoles, «conserver dans son patrimoine le foncier et les murs des maisons de retraite en laissant l'exploitation à l'opérateur qu'il soit public, privé à but lucratif ou non lucratif. La moindre exigence de rentabilité immobilière qui en résultera aura un effet positif sur le tarif».

Ce n'est pas la solution a priori envisagée par la ministre en charge des personnes âgées, Michèle Delaunay. «Il y a une telle différence entre la pension moyenne des Français et le coût d'un établissement... Pour les classes moyennes, c'est inaccessible. On va donc réfléchir à la façon d'encadrer les loyers dans les maisons de retraite comme l'a fait Cécile Duflot pour les logements», a-t-elle annoncé fin janvier dans Le Parisien. Une annonce toutefois peut-être un peu précipitée et qui n'a semble-t-il pas été validée par Matignon qui ne confirme pas les propos de la ministre en charge du dossier...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • stolzing le vendredi 8 fév 2013 à 13:46

    "Ah bon, vous pensez que les autoroutes, les piscines, les musées, les TGV etc ont été réalisés par qui ?Par les vieux! Pour qui? Pour vous et les générations futures. Voila ce qu'on fait les vieux qui ont travaillé bien plus que 40 heures par semaines ils ont cotisé pour ceux qui sont partis en retraite avant eux..Avant de dire qu'ils ont flambés l'argent il faut regarder à quoi il a servi.."qu'est-ce qu'il ne faut pas lire...

  • jmh444 le jeudi 7 fév 2013 à 18:52

    Ah bon, vous pensez que les autoroutes, les piscines, les musées, les TGV etc ont été réalisés par qui ?Par les vieux! Pour qui? Pour vous et les générations futures. Voila ce qu'on fait les vieux qui ont travaillé bien plus que 40 heures par semaines ils ont cotisé pour ceux qui sont partis en retraite avant eux..Avant de dire qu'ils ont flambés l'argent il faut regarder à quoi il a servi.. Depuis de nombreuses années à la solidarité nationale...

  • junkmanu le jeudi 7 fév 2013 à 18:28

    ft bien un coupable; si c'est pas ca, c'est autre chose

  • dioptaze le jeudi 7 fév 2013 à 18:02

    Je suis jeune, travail dur, ma femme aussi. N'ai pas de 4x4 et home cinema + canal +, pour les parents j'espère m'en occuper dans leurs vieux jours, ceux de ma femme aussi si je suis pas esclave pour 500€ par mois dans une mine chinoise jusqu'a 75 ans... à cause de la génération d'après guerre qui à flambée les glorieuse... La retraite je n'y penses même pas. Ma formation et diplôme le patron s'en fou. Ma femme son diplome pas reconnu ici, je ne suis pas "fils à papa" dommage...

  • andreven le jeudi 7 fév 2013 à 16:42

    calcul bizarre et incompréhensible dépenses mois (?) , an ( ? )il faut se relire SVP

  • M2807837 le jeudi 7 fév 2013 à 16:25

    @slivo:D'accord pour la première partie, par contre la deuxième, c'est un beau commentaire de "vieux" C..!Les enfants, ils ont le droit aussi aux chômages/précarité de l'emploi;l'immobilier surévalué; de payer la retraite par répartition des vieux (mais dans 30 ans elle aura disparu);des impôts qui grimpe en flèche (merci pour la dette)...Je pense vraiment pas que les "enfants" d'aujourd'hui soit aussi à la fête que ça!

  • slivo le jeudi 7 fév 2013 à 15:56

    C'est aux enfants de s'occuper de leurs parents; c'était notre modèle de société. Maintenant, les "vieux", on estime que c'est à la société de les gérer dans leurs derniers jours, surtout pas la famille. Quant aux enfants, c'est téléphone mobile, home cinéma, Canal + et gros 4 x 4 si besoin. Encore bravo !

  • lemaired le jeudi 7 fév 2013 à 15:19

    Age de Crystal et soleil vert voilà l'avenir !