L'immobilier et les solutions d'investissement tirent la collecte de La Française

le
0

(NEWSManagers.com) - La Française, qui célèbre en 2015 ses 40 ans, a enregistré une année 2014 exceptionnelle. L'exercice écoulé, marqué par de nombreuses avancées stratégiques, du renforcement du pilier immobilier en passant par le partenariat stratégique dans le financement de l'économie avec Acofi jusqu'au partenariat dans la multigestion alternative (Tages), s'est terminée par une collecte nette globale de long terme (c'est-à-dire hors fonds monétaires) de 3,5 milliards d'euros. En tenant compte des fonds monétaires qui ont subi une décollecte nette de 500 millions d'euros, la collecte nette globale s'inscrit à 3 milliards d'euros, dont près de 2 milliards d'euros émanant du canal institutionnel France.

Avec l'effet positif du marché, les actifs sous gestion atteignent fin décembre 48,3 milliards d'euros, contre 41,9 milliards d'euros en 2013 et 37,3 milliards d'euros en 2012, et se rapprochent ainsi de l'objectif des 50 milliards d'euros fixé pour 2015. La collecte a été tirée par les solutions d'investissement et l'immobilier. La Française GIS, constituée il y a seulement deux ans, a enregistré une collecte de 1,14 milliard d'euros si bien que les encours atteignent fin décembre 2,35 milliards d'euros contre 1,01 milliard d'euros l'année précédente.

Autre vecteur de croissance, l'immobilier avec La Française GREIM dont la collecte nette s'est élevée à 1 milliard d'euros, dont 421 millions d'euros collectés en mandat en France et à l'international et 300 millions d'euros collectés en OPCI. La Française GAM a enregistré pour sa part une collecte nette de 546 millions d'euros et New Alpha AM 300 millions d'euros, dont 200 millions d'euros pour le compartiment actions de la sicav de place Emergence.

Fort de ces résultats, La Française, qui vient de compléter son offre avec le partenariat stratégique autour de l'expertise actions américaines de la société de gestion américaine Alger, va consolider les investissement des douze derniers mois, en développant notamment ses activités à l'international, qui représentaient l'an dernier tout juste 10% des encours du groupe (4,77 milliards d'euros contre 4,05 milliards en 2013), et tenter de tirer parti du nouvel environnement réglementaire, notamment Solvabilité II, en accompagnant entre autres les assureurs avec de nouvelles solutions pour le placement de leurs fonds propres...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant