L'immobilier de luxe à Paris porté par des Français ultra fortunés

le
1
Une façade d'immeuble à Paris. (© J. Saget / AFP)
Une façade d'immeuble à Paris. (© J. Saget / AFP)

«Depuis six mois nous constatons que les acquéreurs de biens immobiliers de super luxe sont majoritairement français», a déclaré mercredi Charles-Marie Jottras, président de la société Daniel Féau, qui fait partie du réseau Christie's, en rencontrant la presse.

Ce marché est actuellement «plus porté par les Français, résidents ou non, que par les étrangers» venus du Golfe et du Proche-Orient, des Etats-Unis ou d'Europe, traditionnels acheteurs de biens haut de gamme dans la capitale.

Sur les derniers mois, le réseau a vendu dix biens d'une valeur allant de 10 à 31,5 millions d'euros, à un prix au m2 allant de 15.000 à 31.000 euros, et dans 7 cas sur 10 les acquéreurs étaient de l'Hexagone. Seuls deux y étaient résidents fiscaux.

La plus grosse de ces transactions est celle – ébruitée dans la presse début juin et confirmée par l'intéressé – de l'hôtel Coulanges, place des Vosges dans le Marais, acquis 31,5 millions d'euros par Xavier Niel, le patron d'Iliad, maison mère de l'opérateur Free. L'immeuble de 2.300 m2 avait été squatté en 2009/2010, par des jeunes précaires du collectif Jeudi noir, qui l'avaient surnommé le squat de la "Marquise", en référence à Madame de Sévigné, née dans les murs en 1626.

Porté par les taux de crédit très bas

Comme le reste du marché immobilier, le segment du luxe est porté par des taux de crédit très bas, des prix stabilisés, un

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • picokrab le jeudi 23 juin 2016 à 10:09

    c'est la crise