L'immobilier allemand encore attrayant

le
0
Arnaud Puiseux, gérant du fonds Gefip Patrimonial, investit dans l'immobilier résidentiel allemand (ici, Berlin). (© CC-Blok70)
Arnaud Puiseux, gérant du fonds Gefip Patrimonial, investit dans l'immobilier résidentiel allemand (ici, Berlin). (© CC-Blok70)

A la recherche de rendements sécurisés, Arnaud Puiseux, a investi dans l’immobilier résidentiel allemand. Le gérant du fonds Gefip Patrimonial souligne le faible prix des appartements, à moins de 6.000 euros le mètre carré en moyenne à Berlin ou Francfort, contre le double à Paris, le triple à Manhattan et le quadruple à Londres !

Les Allemands sont moins propriétaires, davantage locataires que les autres peuples européens, et ils sont moins endettés. La demande de logements est donc saine, soutenue par une croissance dynamique, une situation de plein emploi et des salaires en hausse.

Deux foncières allemandes privilégiées

L’afflux de migrants devrait aussi soutenir les dépenses de construction.

Arnaud Puiseux privilégie deux foncières allemandes dans son portefeuille : Vonovia (15,6 milliards d’euros de capitalisation boursière) avec un rendement du prochain dividende estimé à 3,3% et Leg Immobilien (5,4 milliards) dont le rendement approche 3%.    

Source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant