L'immobilier a enrichi les propriétaires allemands

le
1

Selon une étude de la Bundesbank, avec l’augmentation des prix de l’immobilier les propriétaires ont augmenté leur richesse de 33.500 euros en 4 ans. Pour les locataires, le patrimoine n’a augmenté que de 1000 euros.

En Allemagne aussi, ce sont les détenteurs de patrimoine immobilier qui s’enrichissent le plus. Il ressort d’une étude de la banque centrale (Bundesbank) publiée ce lundi que l’augmentation des prix de l’immobilier est la principale source d’enrichissement des ménages. Ainsi, les détenteurs de biens immobiliers ont vu leur richesse augmenter de plus de 33.500 euros sur une période de quatre années allant jusqu’à 2014 tandis que pour les locataires cette hausse était de 1.000 euros ou moins.

Pour la Bundesbank qui a sondé 4500 ménages, il s’agit de la deuxième étude de ce type menée après une première vague menée en 2010/2011. Il en ressort que malgré un système de protection social généreux instauré après la Seconde guerre mondiale et des politiques de soutien à l’activité industrielle, la société allemande reste largement inégalitaire. La banque centrale note que la majeure partie des Allemands vivent de manière modeste et que la moitié de la population la moins favorisée dispose d’à peine 2,5% de la richesse nationale.

Les Allemands deux fois moins riches que les Italiens

Les dix pour cent des Allemands les plus fortunés possèdent quant à eux près de 60% de la richesse nationale, comme c’était déjà le cas en 2010/2011. De son côté, la moitié la moins favorisée doit se contenter de 2,5% de cette richesse. Au final, la richesse moyenne d’un ménage Allemand s’établit à 60.400 euros en progression de 9000 euros par rapport à 2010. Un chiffre qui reste bien faible, si on le compare aux résultats obtenus en Italie avec la même méthodologie: 138.000 euros! Mais la situation italienne, elle, se dégrade: en 4 ans les habitants auraient perdu en valeur 19% de leur patrimoine.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal le mardi 22 mar 2016 à 13:06

    Si vous voulez,le Figaro,on s'en fout un peu des Italiens,on aurait préféré la comparaison avec les français .C'aurait été édifiant quant à l'État de notre pays.