L'immigration, premier chantier de Guéant

le
0
Il devait se rendre ce vendredi sur un poste frontière franco-italien, où convergent les premiers clandestins des pays arabes en crise.

Ce premier déplacement préparé par ses propres équipes a valeur de symbole. Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a choisi la région niçoise -et plus particulièrement la frontière franco-italienne- pour marquer de son empreinte le dossier de l'immigration. Avec les directeurs généraux de la police et de la gendarmerie, il doit notamment se rendre au poste frontière de Menton, puis au Centre de coopération policière et douanière (CCPD) de Vintimille, où Français et Italiens travaillent de concert pour juguler l'immigration clandestine.

Les révolutions arabes en cours ont renforcé la perspective d'un afflux massif d'immigrés en provenance des pays du Maghreb. «L'Italie, c'est la digue qui ne doit surtout pas céder», explique un préfet. Mardi dernier, comme un écho aux préoccupations exprimées par le chef de l'État en personne face à cette nouvelle «pression migratoire», les autorités ont interpellé au poste frontière de Menton huit clandestins, don

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant