L'immeuble de Virgin bientôt vendu

le
0
Groupama est en train de céder le bel immeuble du 52 avenue des Champs-Elysées qui abrite les enseignes Virgin et Monoprix. Une transaction de 500 millions d'euros.

L'immeuble abrite deux enseignes grand public qui drainent un nombre important de clients: Monoprix et Virgin.
L'immeuble abrite deux enseignes grand public qui drainent un nombre important de clients: Monoprix et Virgin. Crédits photo : JEAN-PIERRE MULLER/AFP

C'est un immeuble emblématique de l'avenue des Champs-Élysées, bien connu de tous ceux qui empruntent «la plus belle avenue du monde». Il abrite en effet deux enseignes grand public qui drainent un nombre important de clients: Monoprix et Virgin.

Cet immeuble de 26.000 m2 était jusqu'ici dans le giron de Groupama, groupe en pleine restructuration. Selon une dépêche de l'agence Bloomberg, l'immeuble serait en vente, avec une date limite de dépôt des offres aujourd'hui et un prix de l'ordre de 500 millions d'euros.

Cette somme exceptionnelle sur le marché français s'explique non seulement par l'adresse mais aussi par l'importance des locaux commerciaux par rapport à la surface des bureaux. Ce qui augure d'un bon rendement pour l'investisseur.

«Récemment, aucune opération de cette envergure n'a été enregistrée sur un actif unique», explique l'IEIF, l'Institut de l'épargne immobilière et foncière. «En 2011, une seule transaction de plus de 100 millions d'euros a été enregistrée. Au premier trimestre de cette année, cinq transactions ont été signées, démontrant la hausse des volumes unitaires des opérations, la profondeur du marché parisien et la capacité des acteurs à financer des opérations de grande taille», observe Jones Lang Lassalle dans un rapport récent sur le marché de l'immobilier de bureaux.

Le conseil immobilier ne commente pas l'opération sur l'immeuble de Virgin, mais constate que «l'internationalisation du marché se confirme, le caractère défensif du marché parisien attirant de nouveaux entrants et confirmant l'intérêt d'acteurs historiques». Il note aussi «une plus grande activité des vendeurs, notamment français et allemands, qui préparent des arbitrages».

«Les investisseurs internationaux redécouvrent le marché de l'immobilier d'entreprise parisien, notamment certains fonds qui misaient jusqu'ici en Europe essentiellement sur Londres», explique Olivier Ambrosiali, chez BNP Paribas Real Estate qui a été à l'origine le mois dernier de la vente de l'immeuble Axe France à Paris (13eme) pour 165 millions d'euros, la plus importante transaction du trimestre. Il s'attend dans les mois qui viennent à d'autres opérations importantes car des fonds asiatiques et du Moyen-Orient sont en train d'intervenir activement sur le marché parisien.

En filigrane, reste la question de savoir si la vente de ce vaisseau amiral de la grande consommation signera la disparition de l'enseigne Virgin des Champs-Élysées.

LIRE AUSSI:

» Virgin se prépare à quitter les Champs-Élysées

» Les candidats pour remplacer Virgin sur les Champs-Élysées

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières sur Paris avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant