L'imam Sadr appelle au renversement du gouvernement irakien

le
0
    BAGDAD, 4 mars (Reuters) - L'imam chiite irakien Moktada al 
Sadr a appelé vendredi au renversement du "gouvernement de 
corruption" du Premier ministre Haïdar al Abadi.  
    A l'appel de l'influent religieux, dont le discours avait 
été retransmis sur des écrans géants dans les rues, 200.000 
personnes se sont rassemblées devant l'entrée de la zone verte, 
quartier fortifié du centre de Bagdad où se trouvent les 
ministères, pour réclamer des changements.  
    "Il faut donner une chance à des personnes indépendantes 
efficaces, et écarter ceux qui ont conduit l'Irak au bord du 
gouffre", a lancé Moktada al Sadr, dont le bloc Al Ahrar détient 
34 sièges au parlement et trois portefeuilles ministériels.  
    Haïdar al Abadi avait promis l'été dernier de mettre en 
place des réformes économiques et politiques à la suite de 
vastes manifestations, mais il s'est vite heurté à des 
difficultés légales et des résistances au changement.  
    Le mois dernier, le Premier ministre a affiché sa volonté de 
nommer des technocrates pour remplacer ses ministres, désignés 
en fonction de leurs affiliations politiques, mais là encore, sa 
promesse n'a pu être tenue. 
    Pour Mouhanad al Gharraoui, un conseiller de Sadr et 
organisateur des manifestations de vendredi, l'Irak a besoin 
d'un "gouvernement technocratique qui serve ses intérêts". 
 
 (Kareem Raheem, Saif Hameed, Ahmed Rasheed; Jean-Stéphane 
Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant