L'imam de la mosquée Omar, à Paris, expulsé de France

le
3

PARIS (Reuters) - L'imam Mohamed Hammami, responsable religieux de la mosquée Omar, située dans le 11e arrondissement de Paris, a été expulsé mercredi du territoire français, annonce le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

Il a été éloigné vers la Tunisie, pays dont il est ressortissant, précise-t-il dans un communiqué.

Manuel Valls avait indiqué après le démantèlement d'une cellule islamiste au début du mois qu'il serait sans faiblesse envers les imams "auto-proclamés" qui font "passer des doctrines de haine" et constituent une "menace pour la société française".

Le ministre considère que les faits reprochés à Mohamed Hammami, 76 ans, fondateur de la mosquée Omar, sont "particulièrement graves".

"Il a tenu des propos ouvertement hostiles envers les valeurs de la République. Il a valorisé le djihad violent, proféré des propos antisémites et justifié le recours à la violence et aux châtiments corporels contre les femmes", précise Manuel Valls.

Son prédécesseur UMP, Claude Guéant, avait engagé la procédure visant à éloigner l'imam du territoire. Contestant les propos qui lui étaient prêtés, ce dernier avait dénoncé une "diabolisation", avant d'être hospitalisé.

En avril dernier, Claude Guéant avait expulsé cinq islamistes considérés comme radicaux, dont trois imams, pour atteinte aux intérêts fondamentaux de l'Etat.

Ces expulsions faisaient suite à un coup de filet dans la mouvance islamiste, une mesure prise quelques jours après la mort de Mohamed Merah, l'auteur des sept meurtres commis fin mars à Toulouse et Montauban, qui se revendiquait d'Al Qaida.

Après le démantèlement d'un groupe islamiste radical soupçonné d'une attaque antisémite le 19 septembre, Manuel Valls avait appelé les institutions représentatives de l'islam de France à "prendre leurs responsabilités" pour permettre l'émergence d'imams et d'aumôniers musulmans "en phase" avec les valeurs de la République.

La ministre de la Justice Christiane Taubira a annoncé récemment le recrutement de davantage d'aumôniers musulmans pour lutter contre le prosélytisme islamiste dans les prisons.

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5850553 le mercredi 31 oct 2012 à 17:04

    ah!!!!l'angélisme de certains!!!!!!!!............

  • M5850553 le mercredi 31 oct 2012 à 17:03

    frk987 : il appelait à la haine et au non respect de la femme!!!çà te suffit pas pour le fou tre dehors?????????

  • frk987 le mercredi 31 oct 2012 à 16:52

    proféré des propos antisémites : mort de rire, les arabes sont des sémites mais le journaleux de service doit l'ignorer !!!