L'imam chiite Al-Sadr appelle à s'en prendre aux soldats américains en Irak

le
0
L'imam chiite Moktada al Sadr lors d'un rassemblement contre la corruption le 15 juillet à Bagdad.
L'imam chiite Moktada al Sadr lors d'un rassemblement contre la corruption le 15 juillet à Bagdad.

Le responsable religieux aux centaines de milliers de partisans considère les Américains comme des « cibles ». Les Etats-Unis ont annoncé l’envoi de 560 hommes supplémentaires dans le cadre de la lutte contre la menace djihadiste.

Dans un message publié dimanche 17 juillet sur son site Internet, l’imam chiite Moqtada Al-Sadr a appelé ses nombreux partisans à s’en prendre au contingent américain en Irak. « Ce sont des cibles pour nous », dit le religieux, figure de l’opposition à la présence américaine dans son pays.

Soutenu par des centaines de milliers de personnes, l’imam s’est fait connaître en 2003 en lançant son Armée du Mahdi contre les forces américaines après le renversement de Saddam Hussein. L’Armée du Mahdi a depuis été remplacé par les Brigades de la paix. Son organisation a notamment contribué à repousser les combattans de l’Etat islamique (EI) qui tentaient de s’emparer de Bagdad en 2014. Ses hommes ont aussi réussi à pénétrer à deux reprises au moins dans l’ultrasécurisée « zone verte » de Bagdad.

560 hommes supplémentaires Les Etats-Unis ont annoncé l’envoi de 560 hommes supplémentaires dans le cadre de la lutte contre la menace djihadiste. Ils assisteront les forces irakiennes cherchant à reprendre Mossoul, la grande ville du nord de l’Irak, aux mains de l’organisation terroriste depuis deux ans.

Une fois ces renforts arrivés, le contingent américain en Irak se montera à 4 650 hommes. Les Etats-Unis ont compté jusqu’à 170 000 soldats dans le pays.

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant