L'île de Giglio vit au rythme des secours

le
0
REPORTAGE - Deux opérations sont en cours au large de la petit île de Toscane: la recherche de survivants et l'extraction du gazole du Concordia . Les secouristes ne sont pas les seuls à s'activer puisque les insulaires se sont mobilisés face à la catastrophe.

De notre envoyée spéciale sur l'île de Giglio.

Paralysée par l'émotion, l'île de Giglio est pourtant dans l'effervescence des secours. Dans un ballet incessant, hélicoptères, remorqueurs, zodiacs, véhicules de pompiers et treuils en tous genres envahissent le petit port de cette langue de terre qui ne compte que quelque 500 habitants en hiver. Et l'espoir demeure encore de retrouver des survivants même si le long corps agonisant du Concordia a rendu une sixième âme lundi matin, celle d'un homme probablement d'origine espagnole.

«Nous croyons que c'est encore possible, des bulles d'air ont pu se former et maintenir des passagers en vie», espère Giovanni, un des 300 secouristes dépêchés sur le bateau échoué. Ce pompier est un des responsables qui organisent et coordonnent les équipes spéciales qui fouillent l'épave. 22 spéléogues pour la partie émergée, 36 plongeurs des équipes alpines fluviales et 12 scaphandriers de la marine militaire sondent ce labyrinthe qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant