L'idéologie «seventies» du Syndicat de la magistrature

le
0
Un texte fameux de 1974 rappelle sur quelles bases s'était créée l'organisation qui représente aujourd'hui un tiers des magistrats français.

Né en 1968 dans le sillage du mouvement de Mai, le Syndicat de la magistrature (SM) n'a jamais caché un fort ancrage à gauche. Le «mur des cons» découvert dans ses locaux parisiens n'est, au fond, qu'une expression caricaturale d'une idéologie radicale, dont les racines plongent dans les années où les clivages politiques se revendiquaient violemment.

Un texte fameux, qui date de 1974, résume parfaitement l'atmosphère de l'époque, qui voyait l'émergence de «juges rouges» - ainsi appelés par leurs détracteurs - en réaction à des années de mise au pas de la justice par le pouvoir politique. L'auteur de cette harangue, Oswald Baudot, était substitut à Marseille et membre du SM. La publication de son manifeste, critique ouverte de l'impartialité, lui valut des poursuites disciplinaires: «Soyez partiaux, écrivait-il. Pour...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant