L'Identité nationale, vie et mort d'un ministère contesté

le
0
La suppression de ce portefeuille, créé à l'arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy en 2007, ne devrait pas nécessairement marquer un changement de cap présidentiel sur ce sujet.

Sa création avait fait beaucoup de bruit, sa disparition est passée quasiment inaperçue. Avec le remaniement de dimanche, le ministère de l'Identité nationale se retrouve supprimé en tant que tel. Brice Hortefeux, qui avait géré de mai 2007 à janvier 2009 ce ministère dit de «l'Immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du développement solidaire», conserve seulement le portefeuille de l'Immigration, dans le cadre cette fois d'un ministère «de l'Intérieur, de l'Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l'Immigration». L'intitulé «identité nationale» a donc, lui, purement et simplement disparu.

La création de ce portefeuille était pourtant une promesse de campagne du candidat Sarkozy à la présidentielle. «La politique de l'immigration, c'est l'identité de la France dans trente ans», se justifiait alors le futur chef de l'État. Mais le rapprochement des deux notions au sein d'un même ministère, quelques mois plus tard dans le premier

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant