L'idée d'un nouveau vote divise l'UMP

le
0
«On peut en discuter, mais il faut que ce soit sur la base d'un accord entre ceux qui avaient convenu le précédent accord»,a déclaré Alain Juppé.

L'idée d'un report de l'élection interne à la présidence de l'UMP prévue en septembre agite le landerneau. Le député des Français de l'étranger Thierry Mariani s'est le premier ouvertement prononcé en ce sens la semaine dernière. «Ça ne me choquerait pas que le transitoire soit un peu plus long», avait-il expliqué à propos de la présidence de Jean-François Copé qui doit être remise en jeu à la fin de l'été. «Si la nouvelle élection était repoussée après les municipales, ça ne serait pas dramatique», avait ajouté ce copéiste.

Un filloniste, Christian Estrosi, a repris la balle au bond en estimant que «fixer le scrutin à septembre est une erreur».«Il va y avoir une nouvelle campagne électorale dans notre mouvement, alors que nous devrions nous consacrer dès cet été à être en ordre de marche pour les municipales»,...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant