L'icône funk Sly Stone fait condamner son ex-manager

le
0

SAN FRANCISCO, 28 janvier (Reuters) - Sly Stone, figure américaine de la musique funk et fondateur du groupe Sly and the Family Stone, a fait condamner mardi son ancien manager à lui verser 5 millions de dollars au titre de dédommagements, a-t-on appris auprès de son avocat. Le musicien poursuivait en justice Even St. Productions, une société co-dirigée par son ancien manager Gerald Goldstein, pour détournement de royalties. Un jury de Los Angeles s'est prononcé en sa faveur après deux jours de délibérations. Sly Stone, de son vrai nom Sylvester Stewart, a affirmé à la barre ne pas avoir reçu la moindre somme entre 1989 et 2009, a ajouté son avocat, Nicholas Hornberger. La défense, qui conteste ce jugement et entend poursuivre la procédure judiciaire, a affirmé pour sa part qu'il avait perçu 9 millions de dollars d'Even St. Productions. Sly and the Family Stone ont enregistré des succès majeurs à la fin des années 1960 et au début des années 1970, dont les hits "Dance to the Music" et "Everyday People". La carrière du groupe a souffert des problèmes de drogue de ses membres, dont Sly Stone, poursuivi à plusieurs reprises pour détention de stupéfiants et d'armes à feu. (Curtis Skinner; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant