L'Iata relève ses prévisions de bénéfice 2012 pour l'aérien

le
0
PRÉVISIONS DE BÉNÉFICE RELÉVÉES POUR 2012 DANS LE SECTEUR AÉRIEN
PRÉVISIONS DE BÉNÉFICE RELÉVÉES POUR 2012 DANS LE SECTEUR AÉRIEN

SINGAPOUR (Reuters) - Les compagnies aériennes mondiales ont relevé leurs prévisions de bénéfice pour 2012 et prévoient d'améliorer leurs résultats en 2013 grâce notamment à la demande en Asie, a annoncé lundi l'Association internationale des transports aériens (Iata).

L'Iata, qui regroupe environ 80% des grandes compagnies, prévoit maintenant un bénéfice net cumulé de 4,1 milliards de dollars (3,2 milliards d'euros) cette année, au lieu d'une prévision de 3,0 milliards avancée en juin dernier.

Bien qu'en hausse, cette prévision représente moins de la moitié du résultat cumulé de 8,4 milliards de dollars atteint en 2011.

La première estimation pour 2013 donne un bénéfice de 7,5 milliards de dollars, grâce à une hausse attendue de 4,5% du trafic passager et à une augmentation de 2,4% du trafic de fret. Ces prévisions reposent sur l'hypothèse d'une croissance mondiale de 2,5% en 2013, contre 2,1% en 2012.

Les marges bénéficiaires resteront cependant étroites à 1,1% contre 0,6% en 2012, selon l'Iata.

L'organisation basée à Genève explique l'amélioration par les réductions de capacités opérées par les compagnies nord-américaines et par la demande toujours forte en Asie.

Les compagnies européennes, en revanche, devraient subir des pertes plus fortes que prévu, estimées maintenant à 1,2 milliard d'euros.

Malgré la crise sur le Vieux Continent, l'Iata a relevé sa prévision mondiale pour le trafic passagers mais elle a réduit celle pour le fret, considéré comme un baromètre de l'activité économique. L'association anticipe désormais une contraction de 0,4% du trafic fret en 2012 alors qu'en juin elle attendait une croissance de 0,3%.

En valeur, 40% du trafic mondial de marchandises se fait par voie aérienne.

L'Iata regroupe quelque 240 compagnies aériennes qui représentent 84% du trafic aérien mondial.

Charmian Kok et Kevin Lim, Véronique Tison pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant