L'IAAF suspend le président de la Fédération kényane d'athlétisme

le
0
 (Précision sur la suspension) 
    LONDRES, 30 novembre (Reuters) - Trois dirigeants de 
l'athlétisme kényan ont été suspendus à titre conservatoire par 
la commission d'éthique de la Fédération internationale 
d'athlétisme (IAAF) pour "subversion potentielle du processus de 
contrôle antidopage" au Kenya, annonce l'IAAF lundi dans un 
communiqué.  
    Il s'agit du président d'Athletics Kenya (AK) Isaiah 
Kiplagat, de son vice-président David Okeyo et de Joseph Kinyua, 
ancien trésorier d'AK et chef de la délégation kényane aux 
championnats du monde d'athlétisme 2015.  
    Tous trois écopent d'une suspension de 180 jours "dans 
l'intérêt de l'intégrité de ce sport". 
    La commission d'éthique précise que cette suspension ne 
préjuge "en aucun cas" des conclusions de l'enquête qui va être 
menée par Sharad Rao, président de la Commission de supervision 
des juges et magistrats kényans. 
    Les trois dirigeants bénéficieront d'ici là de la 
présomption d'innocence, ajoute-t-elle. 
    Le trio est également accusé d'avoir été impliqué dans "le 
détournement potentiel de fonds reçus par la Fédération kényane 
de la part de Nike".  
    L'IAAF évoque également "la réception par Isaiah Kiplagat, à 
titre personnel ou au nom de la Fédération, d'un cadeau apparent 
de deux véhicules à moteur", offerts par la Fédération qatarie 
d'athlétisme en 2014-2015. 
 
 (Ian Chadband; Jean-Stéphane Brosse et Tangi Salaün pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant