L'hypermarché désenchanté

le
0
De plus en plus de consommateurs se tournent vers les supermarchés de proximité. Décryptage d'une tendance qui force les distributeurs à se renouveler

Fini le règne sans partage de l'hyper excentré, place au «super» de proximité. Le 4 avril dernier, Franprix, qui se développe hors de Paris depuis six ans seulement, a ouvert un magasin de 700 m2 (plus grand que la moyenne, qui avoisine 440 m2) au centre de Lille. D'après Jean-Michel Duhamel, le président de Franprix-Leader Price, celui-ci sera une «école pour les autres supermarchés», rapporte le quotidien régional Nord Eclair. Mieux: «C'est nous qui allons ramener la vie dans le quartier, lâche-t-il sans ambages. On fixe le consommateur dans le centre-ville, on lui montre qu'il n'a pas besoin de prendre sa voiture pour faire ses courses».

Qu'ils s'appellent Carrefour, Auchan, Casino, Super U ou Intermarché, tous se ruent désormais vers les centres-villes, misant sur des magasins à taille humaine, au plus proche de leurs clients. «Il s'agit d'une tendance lourde: de plus en plus de gens en ont marre d'aller chaque semaine passer trois heures chez Casino pour y rempl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant