L'hôtellerie grecque en grève contre la réforme du travail

le
0
    ATHÈNES, 20 juillet (Reuters) - Les salariés de l'hôtellerie 
et de la restauration grecques étaient appelés jeudi à se mettre 
en grève pour protester contre la réforme du travail exigée par 
les créanciers internationaux de la République hellénique. 
    Avec environ 25 millions de visiteurs chaque année, la Grèce 
compte sur le tourisme pour faire entrer des devises. Ce secteur 
représente à lui seul 18% du produit intérieur brut et emploie 
environ 20% des salariés du pays. 
    Des centaines de salariés se sont réunis dans le centre 
d'Athènes pour exprimer leur opposition à la réforme du droit du 
travail qui prévoit d'introduire davantage de flexibilité, un 
salaire minimum pour les jeunes salariés et d'accorder moins 
d'importance aux accords salariaux de branche. 
    Le gouvernement d'Alexis Tsipras a été pour la première fois 
élu en 2015 sur la promesse d'augmenter les salaires et de 
protéger les droits des salariés. 
    Depuis le déclenchement de la crise de la dette grecque, les 
manifestations anti-austérité se sont multipliées, mais les 
chiffres de la participation sont de plus en plus faibles, la 
lassitude ayant commencé à produire ses effets. 
    En avril, le taux de chômage grec s'élevait à 21,7%, un 
niveau sans équivalent dans la zone euro. 
 
 (Writing by Renee Maltezou; Editing by Gareth Jones) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux