L'hôtel Prince de Galles à Paris rouvre ses portes après plus de 2 ans de travaux

le
0
Simon Rusconi, Directeur général de l'hôtel Prince de Galles (G) et Ibrahim Musallam, PDG de la compagnie propriétaire de l'hôtel Prince de Galles Starwood Hotels & Resorts
Simon Rusconi, Directeur général de l'hôtel Prince de Galles (G) et Ibrahim Musallam, PDG de la compagnie propriétaire de l'hôtel Prince de Galles Starwood Hotels & Resorts

(AFP) - Après plus de deux ans de travaux, l'hôtel 4 étoiles Prince de Galles (Starwood Hotels and Resort), situé avenue George V à Paris, a rouvert ses portes jeudi et vise l'obtention d'une cinquième étoile.

"Je souhaite que les clients reprennent possession de cette maison, terme qui évoque autant l'hospitalité que l'excellence du savoir-faire parisien. Je n'ai qu'une ambition: faire que nouveaux clients et habitués s'y sentent comme chez eux (...)", a expliqué Simon Rusconi, directeur général du Prince de Galles.

Cet établissement, construit en 1928 et qui était fermé depuis février 2011, vise l'obtention d'une cinquième étoile dans les mois à venir.

L'hôtel, dont le style Art Déco a été conservé dans les chambres, comptera 44 suites, soit 15 de plus qu'auparavant, pour un prix allant de 830 euros la nuit à 16.000 euros pour un duplex de 165 m2 avec terrasse.

Le nouveau restaurant, avec "cuisine ouverte" et 40 à 50 couverts, sera dirigé par Stéphanie Le Quellec, ex-lauréate de l'émission de cuisine Top Chef, passée par les cuisines du Four Seasons Resort de Tourrettes dans le Var.

La rénovation des chambres et du lobby a été confiée à l'architecte d'intérieur Pierre-Yves Rochon, qui a décoré deux récents 5 étoiles (Shangri-La à Paris et l'Hôtel Casino Barrière de Lille) ou encore les restaurants dirigés par Alain Ducasse, Joël Robuchon ou du Pré Catelan (Lenôtre, groupe Sodexo).

Le rez-de-chaussée, accueillant bar et restaurant, a été confié à son confrère Bruno Borrione, qui a notamment oeuvré au Meurice.

Le groupe américain Starwood Hotels and Resort, qui gère notamment le W ou le Westin à Paris, a investi plus de 200 millions de dollars dans la restauration de 4 hôtels européens de sa marque Luxury Collection, dont le Prince de Galles, aux côtés de leurs propriétaires.

asm/dlm/sd

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant