L'hôpital mauvais pour les neurones des seniors

le
0
L'hospitalisation peut accélérer la perte d'autonomie mais aussi le déclin cognitif chez les plus âgés.

Si personne n'aime être hospitalisé, les plus âgés redoutent particulièrement cette épreuve. En plus de la pathologie responsable de cette hospitalisation, la rupture avec leur quotidien va bien souvent les fragiliser. Les fonctions cognitives des personnes âgées risquent ainsi de décliner deux fois plus rapidement après une hospitalisation, selon une étude publiée sur le site de la revue Neurology, le 21 mars dernier.

Pour parvenir à cette conclusion, l'équipe dirigée par le Dr Robert Wilson a suivi 1870 personnes âgées de plus de 65 ans vivant à Chicago entre 1993 et 2007. Tous les trois ans, les participants passaient des tests afin d'évaluer leurs fonctions cognitives globales. Au cours de cette période, 1335 des 1870 personnes (71,4 %) ont été hospitalisés au moins une fois.

Après ajustement sur l'âge, le sexe, l'ethnie et l'éducation, le score cognitif global (c'est-à-dire les performances intellectuelles et de la mémoire) baissait lentement - ce q

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant