L'hôpital d'Ajaccio sous administration provisoire

le
2
L'HÔPITAL D'AJACCIO PLACÉ SOUS ADMINISTRATION PROVISOIRE
L'HÔPITAL D'AJACCIO PLACÉ SOUS ADMINISTRATION PROVISOIRE

PARIS (Reuters) - Le ministère de la Santé a annoncé vendredi la mise sous administration provisoire du centre hospitalier d'Ajaccio (Corse-du-Sud), qui connaît depuis plusieurs années une crise financière.

Cette décision, qui prendra effet le 30 juillet, est un préalable à la reconstruction de l'hôpital d'Ajaccio, "une nécessité sur laquelle l'Etat s'est engagé", indique le ministère de la Santé dans un communiqué.

Le centre hospitalier sera administré par deux inspecteurs généraux des affaires sociales (Igas) et un conseiller général des établissements de santé (CGES).

Leur mission consistera à permettre la reconstruction attendue.

"Il convient de conduire le CH sur la voie d'un redressement financier durable lui permettant, de dégager le minimum d'autofinancement nécessaire à la reconstruction, par ailleurs très largement subventionnée par l'Etat", explique le ministère.

Cette dynamique s'appuiera notamment sur la conclusion d'un contrat de retour à l'équilibre (CRE).

Le centre hospitalier d'Ajaccio avait été désigné en 2009 comme "l'établissement hospitalier le plus malade de France" par le ministère de la Santé avec un déficit cumulé de plus de 50 millions d'euros.

En 2007, la chambre régionale des comptes avait diagnostiqué "un équilibre fictif", des "manipulations comptables" et un "pilotage financier approximatif".

L'agence de notation américaine Moody's a abaissé la semaine dernière la note des centres hospitaliers régionaux universitaires (CHRU) français, de Aaa à Baa1, et celle des centres hospitaliers universitaires (CHU), de Aaa à A1.

Elle a souligné la "détérioration rapide de la situation financière de certains hôpitaux" français, notamment de l'outre-mer. Mais l'hôpital d'Ajaccio ne figurait pas dans son étude, concernant uniquement les CHRU et CHU.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1343167 le vendredi 27 juil 2012 à 16:16

    Un hôpital sous perf...

  • M6437502 le vendredi 27 juil 2012 à 16:08

    Notons:2 inspecteurs généraux de l'IGAS et un conseiller général des établissements de santé!!!Voila déjà des économies.Faut-ils qu'ils soient nuls pour remplacer un chef d'établissement incapable.Et on aurait pu nommer aussi un spécialiste des prisons .