L'homme, premier responsable du réchauffement climatique-pape

le
0

A BORD DE L'AVION PAPAL, 15 janvier (Reuters) - Le pape a déclaré jeudi penser que l'homme était le principal responsable des changements climatiques en cours et a exprimé l'espoir que la conférence qui se tiendra à Paris à la fin de l'année puisse déboucher sur des mesures courageuses pour lutter contre ces bouleversements météorologiques. "Je ne sais pas si c'est entièrement de la faute de l'homme, mais pour l'essentiel, c'est l'homme qui, en permanence, fait souffrir la nature", a-t-il dit à des journalistes, à bord de l'avion qui le conduisait du Sri Lanka à Manille aux Philippines, seconde étape de sa tournée en Asie. "Dans un certain sens, nous avons méprisé la nature, notre soeur la Terre, notre mère la Terre", a dit François, qui, depuis son élection au pontificat en 2013, a lancé de nombreux appels en faveur de la protection de l'environnement. "Je crois que l'homme est allé trop loin. Remercions Dieu qu'aujourd'hui, des voix s'élèvent pour dénoncer cela", a dit le souverain pontife. Il a ajouté que son encyclique sur l'environnement, attendue depuis longtemps, était pratiquement terminée et qu'il espérait pouvoir la rendre publique en juin, à temps pour donner matière à réflexion en vue de la conférence "COP21" qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 15 décembre. Les délégués à cette conférence devront s'entendre sur un nouveau traité international appelé à succéder au protocole de Kyoto, conclu en 1997. Sur la base des travaux de la conférence tenue en décembre dernier à Lima, l'objectif de la conférence de Paris sera de trouver un accord permettant de limiter à 2° Celsius le réchauffement mondial par rapport à la température moyenne de l'ère pré-industrielle. (Philip Pullela; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant