L'homme neutralisé avec un Taser est mort «d'asphyxie aiguë et massive»

le
0
L'autopsie n'a toutefois pas permis de déterminer une «cause certaine, unique et absolue du décès» de ce Malien lors de son interpellation. Ces résultats doivent être complétés par une expertise toxicologique et un examen des organes.

Ce ne sont encore que les conclusions provisoires de l'autopsie. L'homme de 38 ans qui avait été neutralisé avec un Taser lors de son interpellation mardi à Colombes, dans les Hauts-de-Seine, est mort d'«une asphyxie aiguë et massive», a annoncé mercredi le parquet de Nanterre. Pour l'heure, a toutefois précisé une porte-parole, «il n'y a pas de cause certaine, unique et absolue du décès».

Selon cette source, l'asphyxie constatée lors de l'autopsie a été provoquée «par inhalation de gaz puisque du sang a été retrouvé dans ses poumons». Dans un premier temps, les médecins avaient soupçonné une mort par crise cardiaque. Le médecin légiste a bien constaté «un coeur dur et contracté, peut-être en lien avec l'utilisation du Taser», mais, selon la porte-parole, «ces résultats doivent être complétés par une expertise toxicologique et un examen des organes».

Deux Taser ont été utilisés

L'homme, un Malien en situation irrégulière, est mort dans la n

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant