L'homme du président et ses pains au chocolat

le
0
Le président François Hollande et son homme à tout faire, Faouzi Lamdaoui (à droite). (Photo d'illustration.)
Le président François Hollande et son homme à tout faire, Faouzi Lamdaoui (à droite). (Photo d'illustration.)

Faouzi Lamdaoui, ancien chef de cabinet pendant la campagne présidentielle, aurait abusé du Service de protection des hautes personnalités (SPHP), selon Charlie Hebdo. L'hebdomadaire explique que celui qui est considéré comme "l'homme à tout faire du président" a pu bénéficier d'un service de protection rapprochée pour garantir sa sécurité, auprès de qui il a formulé une bien étrange demande.

Faouzi Lamdaoui, devenu conseiller chargé de l'égalité et de la diversité auprès de l'Élysée, reçoit en mai 2013 à son domicile des menaces de mort, évoquant le Mali, la guerre en Afrique. Une enquête est ouverte, mais, en attendant, la République met en place un service de protection rapprochée pour garantir sa sécurité.

Seulement voilà, le 30 juillet, une équipe de relève s'attire les foudres de Faouzi Lamdaoui. La raison ? Une "consigne" n'a pas été respectée. Quelle consigne ? Celle selon laquelle le policier doit "acheter un pain au chocolat (chaque) matin" au conseiller élyséen, explique Charlie Hebdo. Le policier chargé de sa protection s'insurge et refuse ladite demande.

"Les fonctionnaires du SPHP sont des policiers aguerris dont le métier ne consiste pas à faire les courses à la boulangerie", appuie un syndicaliste Uunsa Police, Christophe Crépin, à Charlie Hebdo. La protection rapprochée accordée au conseiller de l'Élysée est alors rapidement suspendue. "Au plus haut sommet de l'État, on a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant