«L'homme contemporain vit dans une anxiété diffuse»

le
0
INTERVIEW - Catherine Ternynck est docteur en psychologie et psychanalyste. Elle vient de publier L'Homme de sable. Pourquoi l'individualisme nous rend-il malades (Éd. du Seuil).

Catherine Ternynck. DR
Catherine Ternynck. DR

LE FIGARO.- Dans votre essai, vous décrivez l'homme contemporain vivant comme sous la menace. En quoi ses peurs sont-elles nouvelles ?

C ATHERINE TERNYNCK.- D'abord, je crois que la peur est ontologique, de tout temps, propre à notre état d'être humain. Elle vient de notre inachèvement, naît dans l'enfance et nous aide à nous protéger. Elle devient symptomatique chez celui qui ne se sent plus capable de surmonter les peurs liées aux difficultés inhérentes à la vie. Et c'est cela qui vient frapper cet homme contemporain que j'appelle «l'homme de sable» : il vit une anxiété diffuse, mal définie, avec des peurs rampantes non localisables ou ne s'accrochant pas sur un objet précis, comme par exemple la peur du noir ou des araignées.

Comment cela se traduit-il chez vos patients ?

Certaines personnes se sentent dépassées et ont l'impression de «s'habiter mal» tant elles ressentent un écart entre leurs exigences individualistes

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant