L'hommage suédois à Fabrice Muamba

le
0
L'hommage suédois à Fabrice Muamba
L'hommage suédois à Fabrice Muamba

Perdu le long de la frontière Norvégienne, au nord de Göteborg, le Muamba FC porte le nom de celui qui mis un terme à sa carrière il y à quatre ans, jour pour jour. La raison ? Une enclave de supporters Boltoniens désireux de rendre hommage au héros du club déclaré mort durant 78 minutes lors d'un match de FA Cup.

17 Mars 2012, White Hart Lane, quart de finale de FA Cup ; Tottenham-Bolton, quarante deuxième minute : Fabrice Muamba, International Espoir formé à Arsenal, s'éffondre à la suite d'un malaise cardiaque. Alors que White Hart Lane scande son nom et qu'un cardiologue descendu des tribunes l'accompagne au London Chest Hospital, Fabrice ne respire plus. 78 minutes de mort clinique, onze électrochocs et pas mal de soins intensifs plus tard, Fabrice se réveille. Le 19 Mars, son cœur n'a déjà plus besoin de machine pour battre. Un mois plus tard, il sort de l'hopital appesanti d'un pacemaker. Sur recommandation de l'équipe médicale il met un terme à sa carrière le 15 Août 2012, via un communiqué sur le site du club : " Le football représente ma vie depuis l'adolescence. Le football m'à offert tant d'opportunités. J'aime le football et j'estime avoir eu beaucoup de chance de pouvoir jouer au plus haut niveau. Bien que la nouvelle soit terrible, je me dois d'être reconnaissant. Je remercie Dieu d'être en vie et tire mon chapeau à l'équipe médicale qui n'a cessé de me soigner. Je voudrais aussi remercier tous ceux qui m'ont soutenu durant ma carrière ainsi que les supporters de Bolton, qui ont été exceptionnels. " À plus de mille kilomètres de l'ancien Reebok Stadium, de l'autre côté de la mer du Nord, quelques uns de ces supporters exceptionnels entendent le message.

" On avaient besoin d'un nom pour rassembler les gens et pour demontrer ce qu'on voulait "


Pendant ce temps là à Trollhättan, haut lieu de l'industrie automobile suédoise à 80 kilomètres de Göteborg, Jordan Ames et sa famille, Boltoniens residents depuis une décennie au pays de Zlatan pour travailler chez Saab, viennent de monter leur club. Les pauvres sont supporters des Wanderers. " God help us ", reconnaît Jordan avant de poursuivre : " Quand on a commencé en 2012 on avait besoin d'un nom pour encourager les gens à revenir jouer au foot, on voulait ramener les joueurs 'back from the dead'. Je voulais rejouer au foot, du coup on a essayé de faire venir les gens qui, comme moi, avaient arrêté pour les mauvaises raisons : université ou travail. On a donc pensé que l'histoire de Fabrice nous correspondait, parce qu'il a eu un arrêt cardiaque sur le terrain, parce qu'il a été mort durant 78 minutes et parce qu'il est revenu à la vie, c'est juste une…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant