L'hommage pervers de Tony Meilhon à sa victime

le
0
«Laetitia était superbe, pleine de vie, franche, réservée », a déclaré l'accusé.

Mises à l'abri des violentes querelles de leurs parents biologiques, Laetitia Perrais et sa jumelle, Jessica, ont été placées à l'âge de 13 ans chez Gilles et Michelle Patron. C'est à deux pas de cette maison que Tony Meilhon s'est emparé de Laetitia, dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011, dans des conditions que les assises s'efforcent d'éclaircir.

Voici à la barre Franck Perrais, 47 ans, le père de la victime, partie ci­vile. Cet ancien serveur au gabarit de poids mouche semble toujours vêtu en garçon de café, gilet noir sur chemise blanche. Il n'a pas, au micro, l'aisance des gens instruits. Si ses filles ont été placées chez d'autres, il en porte sa part de responsabilité: il fut jadis condamné pour viol sur son épouse. Mais il trouve des mots dignes pour dire «la moitié du c½ur qui manque». À la cour et aux jurés: «Ce n'est pas à moi de décider pour vous. Je n'épr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant