L'hommage à Glen Campbell, chanteur silencieux

le
0
Recording artist Glen Campbell is photographed at his home in Malibu, California on August 4, 2008. Campbell will perform a rare club gig in Los Angeles on Aug. 19, the day his new CD of rock 'n' roll covers hits stores, his label said on August 6, 2008. Picture taken August 4, 2008. REUTERS/Phil McCarten (UNITED STATES) - RTR20OVR
Recording artist Glen Campbell is photographed at his home in Malibu, California on August 4, 2008. Campbell will perform a rare club gig in Los Angeles on Aug. 19, the day his new CD of rock 'n' roll covers hits stores, his label said on August 6, 2008. Picture taken August 4, 2008. REUTERS/Phil McCarten (UNITED STATES) - RTR20OVR

Le guitariste et chanteur de légende, encore récemment honoré par l’Academy of Country Music, est l’un des plus de cinq millions d’Américains frappés par la maladie d’Alzheimer.

LETTRE DE WASHINGTON Il n’était pas au Ryman Auditorium de Nashville (Tennessee), début septembre ; l’Academy of Country Music y décernait alors ses récompenses annuelles. Un prix spécial fut pourtant attribué à Glen Campbell, 80 ans, 70 albums et 45 millions de disques vendus à une époque où ils existaient encore. Un prix de plus pour une carrière déjà maintes fois couronnée, mais d’autres que lui ont entonné, ce soir-là, ses plus grands succès.

Southern Nights, Gentle on My Mind, Wichita Lineman et By the Time I Get to Phoenix, des reprises, ont été chantées successivement par quatre blancs-becs nés alors qu’il était déjà un monstre de la country ; ils se sont rassemblés pour un dernier classique, Rhinestone Cowboy. Ce sont ses enfants et sa dernière épouse qui ont reçu le prix en son nom.

Glen Campbell n’était pas si loin que ça du Ryman Auditorium, classé monument historique et où se sont produites des générations d’artistes. Il était claquemuré à Nashville dans une unité de soins qui prend en charge les personnes parvenues au septième stade, le plus élevé, de la maladie d’Alzheimer. Il y reçoit depuis quelques mois un accompagnement médical à base de musique. Le guitariste de légende ne joue plus. Le chanteur s’est tu.

Une voix immédiatement identifiable Il avait arpenté une dernière fois, en 2011, la scène sur laquelle Johnny Cash enregistrait ses shows pour ABC, quarante ans plus tôt. Quelques mois auparavant, la maladie lui avait été diagnostiquée, une issue prévis...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant