L'heure du tournant de la rigueur a sonné pour Hollande

le
0
Six mois jour pour jour après son élection, le président de la République est rattrapé par la contrainte extérieure.

Finalement, Nicolas Sarkozy ne s'était trompé que de six mois en livrant, durant la campagne présidentielle, le pronostic suivant: «En 1981, il a fallu deux ans à M. Mitterrand pour faire, à l'époque, le tournant de la rigueur. (Avec François Hollande) il faudrait deux jours.» De fait, c omme son lointain prédécesseur socialiste à l'Élysée, le président de la République se voit aujourd'hui rattrapé par la contrainte extérieure. Voilà en tout cas l'un des enseignements du rapport Gallois tel que l'a traduit mardi le premier ministre Jean-Marc Ayrault dans son pack de mesures pour restaurer la compétitivité française.

Six mois jour pour jour après son élection, François Hollande se voit donc contraint d'enclencher son tournant de la rigueur. Comme symbole de ce qui restera sans doute comme un moment clé de son quinquennat, la hausse de la TV...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant