L'heure de vérité a sonné pour Chypre et l'euro

le
0
Les ministres des Finances de la zone euro cherchaient dans la nuit à trouver un accord sur le sauvetage financier. Le sort de Bank of Cyprus, première banque de l'île, est sur la table.

Chypre, au bord de la ruine, et ses bailleurs de fonds européens touchent à l'heure de vérité. L'issue du bras de fer qui dure depuis une semaine, quelle qu'elle soit, s'annonce sans précédent pour l'île comme pour l'euro. En cas de succès, Chypre gardera la monnaie unique, mais ses déposants les plus riches verront leur compte en banque laminé. Si échec il y a au final, l'île risque de plonger dans la faillite et le club monétaire pourra la laisser s'y enfoncer. Un abandon inédit.

Le drame, anticipé depuis des mois, s'est noué avec un rendez-vous d'urgence des dix-sept ministres des Finances, dimanche soir à Bruxelles. Signe de la tension ambiante: la rencontre devait commencer avec cinq heures de retard. C'est la BCE qui, lasse d'attendre, fixe le tempo: faute d'accor...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant