L'héroïne de « Borgen » s'attaque à l'affaire du Mediator

le
0
L'actrice danoise Sidse Babett Knudsen a dû se confronter à la langue française pour interpréter le rôle-titre dans « La Fille de Brest ».
L'actrice danoise Sidse Babett Knudsen a dû se confronter à la langue française pour interpréter le rôle-titre dans « La Fille de Brest ».

Sidse Babett Knudsen interprète Irène Frachon, la femme médecin à l’origine de l’affaire du Mediator, dans « La Fille de Brest », d’Emmanuelle Bercot. Pour « M le magazine du Monde », elle raconte son expérience.

J’ai rencontré Emmanuelle Bercot il y a plus de trois ans. Elle venait de passer plusieurs mois à chercher une actrice pour incarner Irène Frachon, la femme médecin à l’origine de l’affaire du Mediator, héroïne du film La Fille de Brest. Elle ne trouvait pas de comédienne. C’est finalement Catherine Deneuve qui lui a conseillé de me rencontrer. Elle m’avait vue dans la série Borgen et pensait que je pouvais correspondre au rôle. Choisir une actrice danoise pour incarner une pneumologue bretonne : l’idée était assez folle sur le papier. Mais Emmanuelle s’est laissée convaincre.

Elle m’a rendu visite à Copenhague et m’a présenté le projet comme une sorte d’Erin Brockovich à la française. Elle ne voulait pas se concentrer sur l’aspect politique de l’affaire du Mediator, même si c’est le nœud du récit, mais plutôt privilégier le portrait d’Irène Frachon, cette lanceuse d’alerte qui a osé défier une puissante industrie pharmaceutique et s’est battue pour une cause juste.

« J’ai inventé ma propre lecture de l’histoire » Une première rencontre a été organisée avec la pneumologue en février 2013. Pendant le dîner, qui a duré des heures, elle m’a raconté son histoire de manière très simple et pédagogique. J’ai découvert en Irène Frachon une femme géniale, chaleureuse, drôle, passionnée. J’avais le sentiment d’être assise face à une héroïne : un pur personnage de fiction. Elle racontait son combat contre un Goliath industriel sans aucun narcissisme.

Après notre rencontre, elle m’a...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant