L'hélium, un gaz crucial pour le médical et l'électronique

le
0
L'hélium, un gaz crucial pour le médical et l'électronique
L'hélium, un gaz crucial pour le médical et l'électronique

La Tanzanie pourrait devenir un nouvel acteur du marché de l'hélium, après la découverte d'un énorme gisement naturel de ce gaz noble qui ne sert pas qu'à gonfler des ballons et des bouteilles de plongée, mais a de nombreuses applications industrielles.A quoi sert l'hélium?Gaz plus léger que l'air, incolore, inodore, l'hélium est aussi, à l'état liquide, le gaz le plus froid de la terre (-269°C), pratiquement au niveau du zéro absolu."L'hélium est principalement utilisé dans l'industrie pour ses capacités de refroidissement", explique à l'AFP Eric Prades, directeur monde de l'activité hélium et gaz rares du groupe français Air Liquide. C'est un élément essentiel des scanners médicaux (imagerie à résonance magnétique, IRM), dont il sert à refroidir les puissants aimants.En 2015, environ 57 millions de m3 d'hélium étaient utilisés dans le domaine médical, une demande qui devrait connaître un taux de croissance annuel moyen de 7% d'ici 2020, selon un rapport du cabinet d'études Technavio publié en début d'année.Toutefois, si d'un côté "les hôpitaux du monde entier, notamment des pays émergents, s'équipent de plus en plus d'unités IRM, cet effet est neutralisé par l'arrivée de nouveaux scanners de plus en plus efficaces, où l'hélium est bien conservé", selon M. Prades.L'autre grand marché de l'hélium est l'électronique, où il est utilisé pour créer des atmosphères propres dans le processus de fabrication, ainsi que pour le refroidissement dans la production de fibre optique. Il sert par ailleurs dans le domaine spatial, pour refroidir les lanceurs de satellites, et dans l'automobile pour la production d'airbags. Comment et où est-il produit?La principale usine d'hélium est... le Soleil, d'où il tire son nom, du dieu grec Hélios. "Mais c'est un peu loin pour l'exploiter", plaisante M. Prades. L'hélium ne peut pas être produit artificiellement à l'heure actuelle. Cependant il est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant