L.Goujon : " Pas trop le temps de réfléchir "

le
0
L.Goujon : " Pas trop le temps de réfléchir "
L.Goujon : " Pas trop le temps de réfléchir "
Invité surprise - en remplacement de Louis Picamoles - du stage de préparation des Bleus au prochain Tournoi des VI Nations cette semaine au Canet-en-Roussillon, le troisième ligne rochelais Loann Goujon (25 ans) livre ses premières impressions alors qu'il découvre le groupe tricolore.

Loann Goujon, pensiez-vous pouvoir être appelé en équipe de France ?
On y pense toujours forcément un peu. C'est vrai qu'après avoir passé deux saisons en Pro D2 où l'on n'y pense pas trop, on est arrivé à monter avec le club. Et, malgré une saison difficile, on espère toujours donc je suis très content d'être là.

Quelles sont vos ambitions pour ce stage ?
J'espère que je pourrai apporter quelque chose à l'équipe, on m'a appelé pour cela et je suis là pour montrer que je peux le faire. De toute façon, il n'y a pas trop le temps de réfléchir donc autant y aller directement à 100%. On verra ce que ça donne ensuite. Les entraînements collectifs n'ont pas encore commencé mais je suis là pour prendre ma chance.

« Pas de pression inutile »

Etes-vous du genre à cogiter ou à être surexcité après une sélection comme celle-ci ?
Pas vraiment, en tout cas pas pour ce genre d'occasion. Je ne suis pas un grand excité. Je prends les choses comme elles viennent en essayant de ne pas changer mon quotidien par rapport à ce que je fais en club habituellement. J'essaie de ne pas me mettre de pression inutile.

Est-ce qu'il y a un sentiment de revanche par rapport à vos choix de carrière qui n'ont forcément été validés par certains (ndlr : il est arrivé à La Rochelle en 2012 en provenance de Clermont) ?
Ça valide mes choix mais je les avais déjà validés à partir du moment où j'enchaînais les matchs avec La Rochelle et que ça se passait bien. Après, il n'y a pas de sentiment de revanche par rapport à ça. Je suis content de la façon dont j'ai réorienté ma carrière et je ne regrette rien à ce sujet.

Propos recueillis par Jean-François Paturaud à Canet-en-Roussillon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant