L'extrême droite suisse tente (encore) de freiner l'immigration

le
4
La bonne santé économique de la Suisse attire de nombreux étrangers.
La bonne santé économique de la Suisse attire de nombreux étrangers.

L'Union démocratique du centre (UDC), le parti le plus à droite de l'échiquier politique suisse, n'a pas pour habitude de faire dans la dentelle. Pour dénoncer l'arrivée trop massive à son goût des étrangers, la formation politique présentait dans le passé trois gentils moutons blancs expulsant d'un pré bien gras un vilain mouton noir. Pour s'opposer aux naturalisations, elle placardait une photo d'Oussama Ben Laden sur une carte d'identité à croix blanche. Mais pour promouvoir son "initiative" (l'équivalent de notre référendum) contre "l'immigration de masse", l'UDC se contente aujourd'hui d'aligner des chiffres, qu'elle estime suffisamment parlants. L'UDC part d'un constat : le solde migratoire moyen annuel est d'environ 80 000 nouveaux immigrants par an. Et de lister concrètement ce que cela signifie en termes d'infrastructures : 34 500 logements de plus par an, 72 écoles et 500 enseignants, 380 lits d'hôpitaux et 160 médecins supplémentaires. Des objectifs impossibles à atteindre. Résultat, davantage d'embouteillages sur les routes, des hausses de loyers, du temps d'attente chez le médecin, etc. Et cela semble fonctionner ! Au début de la campagne, en décembre 2013, le référendum contre "l'immigration de masse" ne recueillait que 35 % des intentions de votes. À quelques semaines du vote, qui a lieu dimanche, les sondages lui en donnaient 43 %. 3,5 % de chômeurs Dès lors, toute la classe politique suisse, des socialistes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmcastie le samedi 8 fév 2014 à 16:44

    La France ferait bien de prendre exemple et réfléchir aux côuts impliqués de l'hospitalité à tout-va. Par contre 3,5% de chômage en Suisse, ça, je n'y crois pas, à voir l'activité qui régresse un peu partout. En Suisse comme en France, on sait mani-puler les chiffres et faire croire à des inversions de courbes...

  • mucius le samedi 8 fév 2014 à 16:00

    Y a-t-il encore des journaleux français objectifs? En fait, tous participent à la propagande gouvernementale : ils sont en effet payés pour ça (déduction d'impôts, subventions la presse). Lamentables.

  • M7093115 le samedi 8 fév 2014 à 15:41

    Bien sûr 80% des journalistes sont à gauche alors une initiative populaire pour restreindre une invasion dramatique,on cherche à la décrédibiliser.Les Suisses sont maîtres chez eux, et ils ont bien raison de vouloir le rester. Rappelez vous les cris d' orfraies des medias quand les Suisses ont voté contre les minarets chez eux.....

  • M1300741 le samedi 8 fév 2014 à 15:33

    Pourquoi "encore" dans le titre de l'article ? Comme ce sujet de discussion était dépassé; à moins que ce soit une nouvelle forme de bourrage de crane !