L'extrême droite fait une percée dans l'Yonne

le
0
Dimanche, les candidats du FN demeureront présents dans six cantons du département, sur vingt-deux renouvelables. Du jamais vu lors d'élections locales dans cette terre de tradition radicale et anticléricale.

Voilà un département où l'on n'attendait pas le Front national à 20 %. Les électeurs de l'Yonne, au nord-ouest de la Bourgogne, ont pourtant été 20,29 % à accorder leurs suffrages au parti de Marine Le Pen au premier tour des élections cantonales. Dimanche, les candidats du FN demeureront présents dans six cantons du département, sur vingt-deux qui étaient renouvelables. Du jamais vu lors d'élections locales dans cette terre de tradition radicale et anticléricale. Même si, il est vrai, Jean-Marie Le Pen avait obtenu 20,96 % dans l'Yonne à la présidentielle de 2002.

Dans le canton populaire de Sens-Sud-Est, le chef de file du FN dans l'Yonne, Édouard Ferrand, et le conseiller général communiste sortant, Alain Ladrange, sont arrivés premiers ex aequo, obtenant un nombre de voix identique : 982 suffrages, soit 24,91 % chacun. Les deux hommes s'affronteront au second tour. Le candidat FN a des chances significatives de l'emporter.

Beaucoup dépen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant