L'extrême droite européenne lance son "Printemps patriotique" à Vienne

le
1
    VIENNE, 17 juin (Reuters) - Portés par leur progression 
électorale et les perspectives d'un possible Brexit, les partis 
européens d'extrême droite, réunis vendredi à Vienne, ont 
annoncé qu'ils allaient travailler à l'émergence d'un "Printemps 
patriotique" qui fera reculer les pouvoirs de l'Union européenne 
et stoppera les flux migratoires en provenance du Moyen-Orient. 
    Hôte de cette réunion, Heinz-Christian Strache, le président 
du Parti autrichien de la liberté (FPÖ), dont le candidat à la 
présidence a échoué in extremis le mois dernier, a annoncé un 
accroissement de la coopération entre les partis d'extrême 
droite d'Europe. 
    A une semaine du référendum sur le maintien du Royaume-Uni 
dans l'UE, Marine Le Pen, les chefs de file du parti allemand 
Alternativ für Deutschland (AfD) et les dirigeants italiens de 
la Ligue du Nord, réunis par Strache à Vienne, ont dit espérer 
que cette consultation donnerait une nouvelle impulsion à leur 
cause. 
    La présidente du Front national a souligné lors d'une 
conférence de presse que tous les peuples européens devraient 
avoir la même possibilité que les Britanniques et voter eux 
aussi sur l'avenir européen de leur pays. 
    Même si les Britanniques rejettent le Brexit, a-t-elle 
ajouté, l'Union européenne aura un "immense problème" à régler 
puisqu'elle a promis des droits particuliers à Londres si le 
Royaume-Uni reste. Elle y voit le début d'une "Europe à la 
carte". 
    Strache, qui a reconnu que les parties réunis à Vienne 
avaient des divergences, a estimé cependant qu'ils partageaient 
des objectifs communs: davantage de démocratie directe, une 
influence élargie pour les parlements nationaux et la sauvegarde 
des intérêts culturels nationaux. 
    "Nous voulons adresser un signal avec ce Printemps 
patriotique: après un long hiver politique dans l'Union 
européenne, nous voulons que l'Europe s'épanouisse à nouveau", 
a-t-il dit. 
 
 (Noah Barkin; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le vendredi 17 juin 2016 à 20:36

    Aucun de ces partis ne se dit "d'extrême droite".