L'extrême droite entre au gouvernement genevois

le
4
Mauro Poggia député du Mouvement citoyens genevois, qui a fait de la chasse aux frontaliers son fonds de commerce, fait son entrée au gouvernement de Genève.
Mauro Poggia député du Mouvement citoyens genevois, qui a fait de la chasse aux frontaliers son fonds de commerce, fait son entrée au gouvernement de Genève.

Les Genevois, qui étaient appelés à désigner ce dimanche les membres de leur gouvernement, ont franchement tranché entre les deux dirigeants de Mouvement citoyens genevois (MCG), la formation la plus à droite de l'échiquier politique local. Au deuxième tour des élections, l'affable Mauro Poggia arrache la septième (et dernière) place du Conseil d'État. Le tonitruant Éric Stauffer est rejeté en onzième position. Poggia, un avocat de 44 ans, devra pendant quatre ans codiriger le canton de Genève avec quatre élus de droite, une socialiste et un Vert. Si depuis des années la droite et la gauche ont l'habitude de gérer ensemble la cité de Calvin sans trop de heurts, c'est en revanche la première fois qu'un dirigeant d'extrême droite accède à un poste ministériel. Comment ces partis (libéral-radical, démocrate-chrétien, socialiste et vert), tous favorables à la création du "Grand Genève" intégrant la France voisine, vont-ils pouvoir cohabiter avec un responsable du MCG hostile aux frontaliers ? Candidat... en Italie

Les dernières affiches du Mouvement citoyens genevois proclament "Préservons nos emplois : frontaliers assez !" Toutefois, au sein de cette formation xénophobe, Mauro Poggia bénéficie d'une image de modéré. Et surtout d'un profil très atypique pour un militant d'extrême droite. Issu d'une famille du Piémont, il est né italien en avril 1959 à Moutier, une petite ville du canton de Berne. D'ailleurs, Mauro...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M566619 le lundi 11 nov 2013 à 19:06

    Tous les partis légaux ont le droit d'être représentés si le peuple leur accorde ses suffrages.

  • M250378 le lundi 11 nov 2013 à 12:46

    Retrouvons notre souveraineté monétaire comme eux !

  • delapor4 le lundi 11 nov 2013 à 00:57

    Bravo!

  • patmart3 le dimanche 10 nov 2013 à 21:58

    Hé ben voilà. On traite les Suisses de rac.iste ou de fa.cho ? Pauvre France.. Pourquoi ne suis-je pas né Suisse moi !!