L'extrême droite battue en Autriche : Valls dit son «soulagement»

le , mis à jour à 20:55
3

A l'issue d'un second tour très serré où près d'un électeur sur deux a choisi le FPÖ (Parti de la liberté d'Autriche), un des partis de droite radicale les mieux établis d'Europe, le candidat soutenu par les écologistes Alexander Van der Bellen a été élu président. Conformément à la tradition en Autriche, aucun parti tiers n'avait donné de consigne de vote, mais de nombreuses personnalités, y compris des ténors des partis social-démocrate et conservateur au pouvoir, avaient indiqué qu'il choisiraient cet ancien professeur d'université.

Le Premier ministre Manuel Valls a dit son «soulagement» par le biais de Twitter : «Soulagement de voir les Autrichiens rejeter le populisme et l'extrémisme. Chacun doit en tirer des leçons en Europe», a-t-il commenté, d'Israël où il est en visite.

Soulagement de voir les Autrichiens rejeter le populisme et l'extrémisme. Chacun doit en tirer les leçons en Europe.— Manuel Valls (@manuelvalls) 23 mai 2016

Le président de la République François Hollande a «chaleureusement» félicité «M. Van der Bellen pour son élection à la présidence de la République fédérale d'Autriche et se réjouit de coopérer avec lui», indique la présidence française. «Il compte également sur le nouveau chancelier autrichien, Christian Kern (social-démocrate, ndlr), pour poursuivre et intensifier sa coopération avec l'Autriche, au niveau bilatéral comme dans le cadre européen», ajoute l'Élysée.

François de Rugy, vice-président de l'Assemblée nationale, souligne que  «faute de rassemblement, l'extrême-droite peut gagner». Il salue la victoire à l'arrachée de Van der Bellen

Saluons la victoire à l'arraché de l'écologiste #VanderBellen . Ne pas oublier : faute de rassemblement extrême-droite peut gagner #Autriche— François de Rugy (@FdeRugy) 23 mai 2016

Pierre Moscovici, commissaire européen, appelle les pro-européens à «passer ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sarestal il y a 10 mois

    l'eu, c'est la porte ouverte au prochain califat.

  • M363422 il y a 10 mois

    Dans une époque qui voit dans de plus en plus de pays, la médiocrité se développer et même s'imposer, il est heureux de voir qu'en Autriche, comme lors des régionales en France, le pire n'est pas toujours certain. Rassurant aussi de voir que c’est un « européen convaincu » militant écologiste et…professeur d’économie. Amusant de voir les reproches que lui adressé N. Hofer : « gauchiste .. » soutenu par l’élite… »

  • phili646 il y a 10 mois

    En France le soulagement c'est pour 2017 !!!