L'exploitation d'or fait débat en Grèce

le
2

Pour résorber une partie de la dette du pays, le gouvernement grec a décidé d'accélérer le développement des activités minières. La Grèce dispose en effet de réserves d'or dans le nord du pays, mais qui n'ont jusqu'à présent jamais été exploitées.

La situation économique exsangue du pays, conjuguée au cours élevé du métal jaune, incitent les autorités à se lancer dans l'exploitation de ses ressources aurifères. Eldorado Gold pourrait même débuter les activités dans un futur proche. La compagnie minière canadienne, basée à Vancouver, possède des permis d'exploitation pour trois sites, Perama, Olympias et Skouries, les deux derniers ayant déjà obtenu toutes les autorisations environnementales nécessaires.

Au total, les réserves totales des trois sites atteignent 8,37 millions d'onces d'or, selon Eldorado Gold, soit 260,3 tonnes. 

Mais des riverains et des associations, comme Anti Gold Greece, mènent des actions depuis plusieurs mois contre les différents projets d'extraction. Des manifestations sont régulièrement organisées dans le nord de la Grèce, ainsi que des réunions publiques afin de sensibiliser les habitants aux conséquences de l'exploitation minière.

Ils craignent que l'industrie minière et ses produits chimiques détruisent les forêts et détériore l'image d'une région très touristique. De plus, plusieurs communautés qui vivent dans cette zone sont directement menacées si les gisements situés sur leurs terrains étaient exploitées. Elles ont publié fin mars un communiqué commun pour dénoncer "le pillage et la destruction" de leurs terres.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vanbois le vendredi 22 juin 2012 à 12:01

    Encore la course à l'argent au détriment de la planète et de l'homme.Le procédé d'extraction de l'or est en plus hyper polluant.Tout le monde s'en fout, chacun pour soi (échec total des derniers sommets, Coppenhage, Rio); la priorité va à la quête de la croissance (non durable) qui finira par tous nous perdre.

  • M1535429 le jeudi 14 juin 2012 à 11:50

    en guyane française on arrête la prospection sur l'un des plus gros gisement de pétrole(bravo les idiots) et en gréce on ne veut pas d'or !!on va mal............