L'exile doré de Ben Ali en Arabie Saoudite

le
0
Tandis que 8000 personnes manifestent à Tunis leur opposition au gouvernement d'inspiration islamiste, deux ans après la révolution, l'ex président vit toujours en exil en Arabie saoudite qui refuse son extradition.

Deux ans après sa fuite, l'ancien président tunisien Zine Al-Abedine Ben Ali mène toujours une vie tranquille à Djedda, la grande ville saoudienne de la Mer Rouge. Cette cité marchande et cosmopolite est considérée comme plus agréable que l'austère capitale Riyad, plantée au milieu du désert du Nadjd. Abritée dans une somptueuse maison d'hôtes du gouvernement, Ben Ali, 76 ans, et son épouse Leila ne sont de toutes façons pas soumis aux règles strictes du très conservateur royaume. Les étrangers de marque peuvent s'affranchir de l'interdiction de l'alcool ou du port obligatoire du voile noir pour les femmes, à condition de rester discrets.

Leila Ben Ali, l'ancienne première dame aux goûts de luxe, se rendrait d'ailleurs fréquemment au Koweït ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant